La préparation des obsèques représente un investissement important auquel l’on ne se prépare pas toujours. Il existe plusieurs solutions pour faire face à cette dépense en tout sérénité :


Le prélèvement sur le compte du défunt

compte bancaire du defunt

Vous devez prévenir la banque du défunt en lui envoyant l’acte de décès, afin que cette dernière bloque son compte. A noter que seul son compte personnel sera bloqué, les éventuels comptes joints qu’il détient resteront accessibles.

Les pompes funèbres peuvent légalement prélever jusqu’à 3000 euros sur un compte bloqué pour l’organisation des obsèques. Elles se mettent alors directement en relation avec la banque qui héberge le compte.


La mutuelle

mutuelle

Lors du décès, pensez à prendre contact avec la mutuelle du défunt afin de vérifier si elle verse une participation aux frais d’obsèques. Le cas échéant, vous pouvez demander à la mutuelle le tiers-payant afin qu’elle verse directement cette participation dans le cadre du paiement des obsèques.


La Sécurité Sociale et les caisses de retraites

securite sociale

Un financement est possible, mais dépend de la situation de chacun. Renseignez-vous auprès de ces organismes.


Assurances-vie et capital décès

Capital deces

C’est le bénéficiaire de l’assurance vie ou du capital-décès qui doit régler les frais d’obsèques. Le déblocage de l’argent peut prendre un peu de temps, il vous faudra par conséquent avancer les frais.


Notaire
Le notaire

Le notaire peut régler la facture des obsèques dans le cadre d’une succession. Renseignez-vous auprès de votre notaire.


Quand le défunt n’a pas de ressources et que personne ne peut ou ne souhaite payer ?

Après une recherche de famille si nécessaire, la mairie réquisitionne une entreprise de pompes funèbres pour organiser les obsèques gratuitement. Un emplacement gratuit est mis à disposition au cimetière communal pour un délai de 5 ans. Passé ce délai le corps est relevé et mis à l’ossuaire.